Ascension du Khardung-La, le plus haut col du monde!

Extrait du site de Guillaume Prébois: guillaumeprebois.com 

Highroad 2012.


Et de un ! Début juillet, je me suis attaqué au col routier le plus haut de la planète. Le Khardung-La, surnommé localement « K-TOP », culmine à 5602 mètres. Il est conseillé, pour ceux qui arrivent de la vallée, de ne pas y rester plus de 30 minutes afin d’éviter le Mal Aigu des Montagnes qui y frappe les voyageurs.

Il faut compter plus de 3h d’effort pour atteindre le sommet. Etrangement, les pulsations restent basses (autour de 140) malgré l’altitude. Les 25 premiers kilomètres se montent sur un revêtement en bon état général, avec un peu de sable et quelques éboulis. La route s’entortille virage après virage sur une paroi pelée . A partir du check-point militaire de South Pullu, le goudron cède la place à une piste délabrée. Crevasses, caillasses, torrents de neige fondue rendent la progression très difficile.

Le panorama sur la chaîne de l’Himalaya est à couper le souffle, au même titre que le manque d’oxygène qui diminue carrément de moitié à partir de 5000 mètres.

A l’aide d’une caméra embarquée et avec la collaboration d’un ami, j’ai pu tourner des images de cette ascension à vélo qui – à ma connaissance -sont uniques sur le Web !

 

Le site Climbbybike référence le Khardung-La en 57ème position dans le classement mondial des ascensions Pour vous donner un indice de comparaison, le Passo dello Stelvio (2758m), récemment grimpé par les coureurs du Giro, n’arrive qu’à la 152ème position et le Mont Ventoux en 157ème ! Le Khardung-La est donc un client redoutable. Si on veut le grimper à allure sportive, avec un vélo de course, il faut compter plus de 3h d’effort entre 3400 et 5600m d’altitude. Violent.

L’objectif de cette nouvelle aventure est de vous faire découvrir d’autres mondes, d’autres cols, d’autres façons de vivre et de penser.

Prochain objectif fin juillet/début août en Espagne, sur le Pico Veleta (3400m), la plus haute route d’Europe.

 

Laisser un commentaire