BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT !

Ou comment se débrouiller pour suivre les matchs de la Coupe du monde de football alors qu’on est censé être en plein travail.

La clameur qui monte de la salle de réunion du service commercial ne laisse que peu de doute sur la nature du meeting qui s’y déroule. Pour la Coupe du monde 2010, Le Guilloux a, comme son rang de directeur commercial le lui impose, fait les choses en grand. Il a commandé sur Internet un tuner TNT pour son ordinateur portable et préempté pendant un mois le vidéoprojecteur du service. Et tant pis pour les commerciaux zélés qui se risqueraient à une quelconque présentation Powerpoint.
C’est Kevin du service informatique qui, moyennant un billet de 50 euros, a été chargé de l’installation et de la maintenance de ce home cinéma clandestin. Pour parfaire le dispositif, Le Guilloux a même investi dans trois fûts de bière et une tireuse que le stagiaire du service a eu pour mission d’introduire discrètement dans l’enceinte de l’entreprise et d’installer dans une armoire dont seul Le Guilloux possède la clé. « Si tu te fais choper, tu dis que c’est pour Sanchez du marketing », lui a donné pour consigne le directeur commercial. Il faut le voir, Le Guilloux, fier comme le propriétaire d’une loge au Stade de France, bravache comme un tenancier de bar clandestin pendant la prohibition, ménager son effet en ouvrant l’armoire de la salle de réunion. Il fait le show, aussi : « Si la France gagne, je démissionne », a-t-il lancé au coup d’envoi du premier et très laborieux match de l’équipe de France face à l’Uruguay.
Côté sécurité, Le Guilloux n’a pas hésité à donner des consignes très strictes à son assistante.
1. Faire barrage aux intrus et déclencher l’alerte rouge si Martine Vlaminck-Moretti, la DRH, s’approche à moins de 20 mètres de la salle.
2. Ne prendre AUCUN rendez-vous durant les matchs stratégiques. Le Guilloux a, à cet effet, surligné le calendrier de la Coupe du monde pour les lui indiquer : tous les matchs sont stratégiques.
3. Lancer les invitations par courrier interne auprès des hôtes du « Vuvuzela Club » – c’est ainsi qu’on a rebaptisé la salle de réunion commerciale durant les festivités.
Pour Le Guilloux, impeccable maître de cérémonie, c’est une grande Coupe du monde, et un tout petit mois sur un plan strictement commercial.
Dans les autres services, la ferveur footballistique se fait plus discrète. Faux cul et high-tech, Patrick Costa, du bureau d’études, passe le mois avec son iPhone sur les genoux : l’appli Canal + lui donne droit aux retransmissions en direct (« surtout ne pas oublier de couper le son »). Sébastien « Zizou » Zefirelli se la joue davantage « rendez-vous à l’extérieur ». Il n’est pas rare qu’il croise d’autres salariés de l’entreprise, supporters honteux, dans les bistrots du quartier. Mais la palme revient sans conteste à Bruner qui a organisé avec son fils une permanence SMS. A chaque action décisive, le rejeton lui envoie un texto. Bruner, qui n’a pas son pareil pour sentir le marché, a même monté un petit commerce en proposant aux collègues de s’y abonner pour la modique somme de 10 euros… Allez, dès que c’est terminé, on passe au Tour de France.

Extrait des échos magazine

 

Laisser un commentaire