…De mettre un tee-shirt sous sa veste ?

Extrait de M le magazine du Monde,

par Marc Beaugé, illustration Bob London.

SUR LE MÊME PRINCIPE CULINAIRE du sucré-salé, certains n’hésitent pas, en matière vestimentaire, à mélanger les goûts pour faire cohabiter des pièces considérées comme habillées et d’autres jugées décontractées. La combinaison « veste de costume et tee-shirt » est ainsi devenue un classique de l’époque. Alors même qu’elle se révèle, au vrai, tout aussi indigeste qu’une pizza hawaïenne à l’ananas ou un suprême de pintade au caramel.

Le problème de la combinaison veste de costume – tee-shirt est parfaitement concret : si une chemise ordinaire vient mécaniquement combler l’espace laissé libre par la gorge de la veste, le tee-shirt disparaît derrière celle-ci. Ecrasé et contrit, il se transforme en un vague arrière-plan, entraînant un important déséquilibre visuel. Les épaules prises, la poitrine dessinée par le col de sa veste, l’adepte de la combinaison veste – tee-shirt apparaîtra toujours dénudé à l’encolure, s’exposant aussi bien à un guillotinage stylistique qu’à la menace d’un compromettant suçon.

Apparue au milieu des années 1980, notamment sous l’impulsion de l’Italien Giorgio Armani, la combinaison veste – tee-shirt s’inscrivait originellement dans la vague de déconstruction du costume de ville. A l’instar des combinaisons veste – jeans ou costume – baskets, elle devint donc rapidement, dans des milieux professionnels fiers d’eux-mêmes – tels que la communication, la publicité, le graphisme ou le journalisme –, quasi réglementaire. Adoptée par Thierry Ardisson puis par Philippe Vandel (avec le tee-shirt à message de mauvais goût), la veste – tee-shirt fut longtemps un signe tangible de modernité.

SI LES ADEPTES ORIGINELS du style peuvent aujourd’hui faire valoir une certaine naïveté et méritent d’être jugés avec bienveillance, les très nombreux hommes continuant à arborer un tee-shirt sous leur veste n’ont aucune excuse. Seule la fainéantise ou la négligence peut encore les guider à agir ainsi. Car concrètement, la combinaison veste de costume – tee-shirt ne présente qu’un seul avantage : s’habiller rapidement le matin sans avoir à coordonner les proportions du col de sa veste avec celles du col de sa chemise ou, mieux encore, sans avoir à retirer le tee-shirt publicitaire avachi dans lequel on a passé la nuit…

Il faudrait ne plus jamais mélanger veste de costume et tee-shirt, et cantonner chacune de ces deux pièces à leur usage strict. Ainsi, une veste devrait toujours être portée avec une chemise, et si possible avec une cravate. De l’autre côté, un tee-shirt ne devrait être associé qu’à un sweat-shirt, dans un contexte décontracté ou sportif. En fait, à de très rares exceptions, il faudrait sans doute bannir pour de bon les tee-shirts de la ville. Mais le risque serait grand que les inélégants se baladent torse nu dans nos rues…

 

Laisser un commentaire