…De porter un costume beige ?

2013060845.0.1161727961beige_1

Extrait de M le magazine du Monde,

par Marc Beaugé, illustration Bob London.

SI L’OUVERTURE DE LA SAISON DES MARIAGES a marqué pour certains hommes le début de la quête de la jeune femme qui acceptera de s’effeuiller lors d’un enterrement de vie de garçon, elle a représenté pour d’autres le coup d’envoi de la recherche du bon costume, formel mais cool, chic mais suffisamment estival pour ne pas apparaître complètement comprimé. Car, si les enterrements de vie de garçon peuvent être chauds, les cérémonies de mariage s’avèrent souvent bouillantes, en plein été.

Ainsi, au fil de leurs pérégrinations et séances d’essayage en boutiques, ces jeunes hommes se verront très certainement offrir la possibilité d’investir dans un costume de couleur claire, et vraisemblablement beige, par des vendeurs jamais à court d’arguments. Il ne coûte en effet rien d’essayer de faire avaler à un novice qu’« un costume beige permet de rester au frais », qu’« il est beaucoup moins salissant qu’on le dit », qu’« il ira très bien avec votre teint halé » et qu’en prime, tenez-vous bien, « il revient à la mode, vous n’avez pas lu GQ ? »

Evidemment, il ne faudra rien croire de ce discours de bonimenteur prononcé par des vendeurs généralement aussi mal intentionnés que fagotés. Car le costume beige, qu’il tende sur le blanc cassé ou le marron clair, en lin ou en coton doublé ou non, porte en lui des défauts rédhibitoires. Le plus important d’entre eux est d’apparaître rapidement froissé et avachi, donnant à son propriétaire un air incontestablement négligé. Ainsi, pour peu que le trajet en voiture entre la mairie et la salle de réception excède les trente secondes, il est probable que celui-ci sera, au moment du vin d’honneur, le plus chiffonné des convives, et intérieurement le plus froissé.

Plus tard, dans la soirée, il y a également fort à parier que la théorie selon laquelle les costumes beiges ne sont pas aussi salissants qu’on le dit soit battue en brèche. Car un verre de vin rouge atterrissant sur un costume beige fera toujours plus de dégâts que le même verre sur un costume marine. Au terme de la noce, il est vraisemblable que l’allure dudit costume beige ressemble à s’y méprendre à celle de la nappe autour de laquelle les cousins de la mariée, particulièrement vociférants, sont attablés.

Au moment de mettre au point sa tenue pour un mariage, ou d’investir dans un costume estival, il s’avère donc préférable de négliger l’option beige pour se concentrer sur des choix plus adaptés à un mode de vie actif, incluant potentiellement conduite et taches de gras. Concrètement, on conseillera de se doter d’un costume marine ou olive, en pur coton ou seersucker. Car bien plus que la couleur, c’est la matière qui fait d’un costume, un costume estival. Et le beige qui fait d’un costume, un costume jetable.

 

Laisser un commentaire