Le locavorisme évincera-t-il le bio ?

Le locavorismeLe locavorisme consiste à privilégier l’achat de produits alimentaires cultivés localement. Or, ce mode de consommation pourrait bien prendre le relais du bio, qui marque le pas. Une étude du cabinet Xerfi publiée le 6 février constate que les produits du terroir, ou encore  made in France , apparaissent comme une alternative à l’alimentation biologique  pour le consommateur souvent infidèle et zappeur . Le bio, en effet, commence à découvrir la crise. Son taux de croissance annuel ne devrait pas excéder 5 % en 2012, 2014 et 2015, alors qu’il se situait entre 10 % et 25 % entre 2006 et 2010.

Extrait de M le magazine du Monde.

Laisser un commentaire